Mes dernières chroniques :

lundi 4 octobre 2021

Tout ce que dit Manon est vrai de Manon Fargetton



Résumé :
Au centre, Manon.
Autour, une ronde de personnages, qui projettent sur elle leurs peurs, leurs insécurités et leurs fantasmes.
Ils croient la connaître mieux que personne. Ce sont ses parents, ses frères, son amie au lycée, l'homme qu'elle aime. Et ce sont eux qui vont raconter cette année où tout bascule parce que Manon, seize ans, entame une relation avec un éditeur de bande-dessinée de trente ans son aîné. Elle a du talent. Il va la publier. Ils s'aiment. La femme de l'éditeur aussi l'aime. Les lignes se brouillent, tout se mélange : l'histoire qu'ils vivent et l'écriture de la bande-dessinée, l'admiration, l'amour. Et le passé ressurgit soudain dans le présent.
Rapidement, la mère de Manon refuse ce prétendu amour, cherche à protéger sa fille par tous les moyens, s'expose à la colère adolescente de celle-ci. Deux visions du monde s'affrontent. Deux visions de l'amour. Deux visions de ce que signifie être adulte. Et entre elles, d'autres voix, qui chacune renferme un morceau de la vérité.
Et au centre, Manon.

Mon avis :
Manon Fargetton est une auteure que je suis, j’ai lu beaucoup de livres d’elle, mais celui-ci ne me tentait pas énormément vu le sujet abordé et étant plus portée sur l’Imaginaire. Mais je me suis quand même laissé tentée de découvrir ce roman.

On suit l’histoire de Manon à travers les yeux de ses proches, de sa mère, de ses frères, de ses amis…  Manon âgée de dix-sept ans est en train de dessiner une bande-dessinée. Lors d’un salon du livre, elle va faire la rencontre de Gérard, âgé de cinquante-six ans, marié à Viviane. 
Gérard a posé son dévolu sur Manon et une relation malsaine va s’installer. Il va prendre énormément de place dans la vie de Manon, sous l’œil protectrice de Viviane. Gérard va avoir les bons mots, va réussir à se mettre à la place de Manon pour installer de la confiance mais surtout de l’éloignement envers sa famille…

La mère de Manon va tout faire pour protéger son enfant, quitte à être très stricte envers Manon, qui évidement, ne voit que le mal que sa mère lui fait sur le moment. 
Le seul point positif à cette relation c’est que Manon va enfin avouer ce qu’il s’est passé quand elle avait six ans avec le fils d’un très bon ami à sa mère.  
J’ai beaucoup aimé sa mère, elle a toujours tout fait pour protéger sa fille, même quand c’était dur, même quand elle se sentait seule, elle a fait passer sa fille avant tout. 

Cependant, j’ai trouvé difficile de savoir qui parlait à chaque début de chapitres, parfois, il fallait attendre deux ou trois phrases pour savoir, ce qui est assez perturbant. 
C’est un livre qui parle de choses durs mais qui est très prenant. On veut savoir comment et surtout si Manon va réussir s’en sortir. 

En conclusion, ce roman traite de sujets très durs. L’auteure a très bien su ficeler son histoire, le fait que c’est l’entourage de Manon qui raconte, j’ai beaucoup aimé, la seule chose qu’il y a c’est que c’était difficile de savoir qui parlait à chaque début de paragraphe. Et même une fois qu’on ferme ce roman, on y pense encore… 

Je tiens à remercier les éditions Héloïse d'Ormesson et Babelio pour cette découverte.

jeudi 16 septembre 2021

Il était une fangirl, tome 2 : La princesse & la fangirl d'Ashley Poston




Résumé :
Et elles geekèrent heureuses jusqu'à la fin des temps...

Imogen Lovelace est une fangirl en mission sacrée : elle s'est juré d'empêcher à tout prix les scénaristes de sa saga préférée, Starfield – la meilleure série de science-fiction de tous les temps –, d'en tuer pour de bon l'héroïne, Amara. Mais Jessica Stone, l'interprète de la fameuse princesse, n'en peut tout simplement plus du rôle : trop de pression, trop de fans déchaînés... Or Imogen et Jessica se ressemblent comme deux gouttes d'eau. S'ensuit un terrible quiproquo, au terme duquel il devient évident que les deux jeunes filles se détestent – d'autant que leurs objectifs dans l'existence sont diamétralement opposés.

Jusqu'à ce que survienne la catastrophe : le scénario du deuxième opus de la série, confié à Jessica sous le sceau du secret, disparaît. Elle doit absolument le récupérer... ou bien sa carrière est fichue ! Et, pour enquêter, elle se retrouve contrainte d'échanger sa place avec la fangirl la plus enragée du monde (argh !), j'ai nommé Imogen. Jessica ne s'attend pas, au passage, à croiser le chemin de la femme de sa vie...

Mon avis :
Ayant adoré le premier tome de cette saga, je ne pouvais que me jeter sur ce deuxième tome ! Surtout que j’avais envie de découvrir l’histoire de Jessica Stone. Même si Jessica passe une petite peste dans le premier tome, j’avais envie de la découvrir car il se cache généralement toujours quelque chose derrière la sourire… 

On a rencontré Jessica dans le premier tome et dans celui-ci on va découvrir son histoire d’amour. Ce roman se passe 1 an après le premier tome. Les acteurs du film de la célèbre série Starfield sont invités à l’ExelsiCon, pour Jessica ce film a été une véritable catastrophe et n’espère pas être de retour sur scène dans le second opus. Son personnage est mort dans le premier et elle espère que ça restera comme ça. 

Par contre, Imogen qui est une fan de la série Starfield veut absolument empêcher les scénaristes de tuer pour de bon Amara – le personnage interprété par Jessica. Elle a fait une pétition et veut profiter de la convention pour faire encore plus connaitre sa demande. Quelle chance elle va avoir lors d’une interview d’être prise pour Jessica et de faire passer son message. 

Imogen et Jessica se ressemblent énormément physiquement mais elles sont incompatibles car l’une veut qu’Amara reste morte et l’autre veut la faire revivre. 
Jessica va perdre sans le savoir le scénario du second opus qui n’est encore dévoilé à personne sauf à elle. Le script va se retrouver entre de mauvaises mains qui va le publier au fil des jours de la convention en le révélant petit à petit. Jessica décide de prendre les choses en main et elle va devoir échanger sa vie avec celle d’Imogen pour réussir à trouver le coupable… 

J’avoue que Jessica n’est pas un personnage qu’on apprécie tout de suite. Elle pense qu’à elle et à sa carrière, des autres, elle s’en fou. Et ce film est pour elle une erreur. Être présente à la convention ne l’enchante pas du tout, au contraire. Mais grâce à cet échange, elle va faire la rencontre d’une personne qui va réussir à la faire sortir de sa coquille et qui va nous révéler son véritable caractère. 

Imogen quant à elle, ne comprends pas pourquoi Jessica ne veut pas qu’Amara soit de retour et être quelques heures dans la peau de Jessica va vite la faire redescendre sur Terre… Il faut dire qu’être actrice n’est pas du tout facile, surtout les fans qui prennent une énorme place dans la vie. 

J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome. Encore une fois l’auteure a su m’emporter avec elle dans son histoire. Les personnages sont touchants et on a qu’une hâte c’est de connaitre la fin de cette histoire. Dans ce tome, on a une double romance, mais les deux sont touchantes. 

En conclusion, un second tome tout autant prenant que le premier. Retrouver les personnages du premier dans celui-ci est génial, comme ça, on voit un peu se qu’ils deviennent et on découvre aussi de nouveaux personnages. Maintenant, j’ai hâte d’avoir le troisième et dernier tome entre les mains !

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette magnifique découverte !

mardi 7 septembre 2021

La nuit des reines d'Alex Bell

 

Résumé :

Jude Lomax, jeune musicienne, vit dans les bas-fonds de Baton Noir, ville où la magie est au service des puissants.

Chaque année, lors de la Nuit Cojoue, une reine est élue, bénie par les dieux. Pendant un an, elle aura la possibilité de faire régner le calme ou la terreur dans la ville. Dotée de pouvoirs infinis, elle est d'une puissance sans égal. Ivory Monette gouverne depuis plus de cinquante ans quand elle est sauvagement assassinée. Assoiffée de vengeance, elle prend possession du corps de Jude et la force à l'aider à retrouver son meurtrier. En échange, elle aidera son père, infirme depuis huit ans.

Jude, que la magie rebute par-dessus tout depuis qu'elle a détruit sa famille, lors du terrible accident qui lui a coûté la vie de son frère, va devoir aller au-delà des préjugés qu'elle a sur les pratiques cojoues. Elle n'a pas d'autre choix que d'accepter de faire partie des manigances de l'ancienne Reine.

Face à l'adversité, Jude va trouver des alliés inattendus, dont Le Fantôme, propriétaire du manoir hanté de Moonfleet et dont personne n'a jamais vu le visage...


Mon avis :

Ce livre m’a de suite attirée, la couverture m’a bien plu et le résumé avait l’air très tentant. Je me suis laissé emporter par cette histoire qui finalement était très prenante mais la fin m’a un petit déçue… 

On suit Jude, une musicienne fauchée qui vit avec son père à Baton Noire. Son père ne peut plus travailler depuis des années, du coup c’est Jude qui travaille pour pouvoir payer le loyer, la nourriture… A cause de son passé, Jude ne veut rien avoir à faire avec la magie cojoue, mais la Reine du Cojoue va en décider autrement en prenant possession du corps de Jude pour qu’elle puisse l’aider à découvrir qui l’a tué… 

J’ai un peu eu du mal à m’attacher à Jude mais c’est un personnage avec un lourd passé. Au fil des pages, Jude va découvrir beaucoup de choses sur son passé et elle va devoir encaisser. On est vite pris dans l’intrigue pour savoir qui a pu oser tuer la Reine du Cojoue. Et on a vite envie de connaitre le ou la coupable. 

L’univers est très intéressant et complet, on va même faire un petit tour dans le Bayou pour notre plus grand plaisir. 

Beaucoup d’actions, de révélations dans ce roman. On ne s’ennuie pas et les pages se tournent seules. Jude va tout faire pour sauver son père car c’est le dernier membre de sa famille. Elle va faire confiance aux mauvaises personnes et surtout, elle va être le pion de plusieurs personnes. Même si je ne me suis pas attachée à elle, elle a beaucoup de force et ne baisse jamais les bras.

En conclusion, une bonne histoire qui m’a fait passer un bon moment. Juste un peu déçue par cette fin trop ouverte à mon goût… Les événements s’enchainent rapidement, on est pris par l’histoire. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers.

Je tiens à remercier les éditions Bayard pour cette magnifique découverte !

lundi 6 septembre 2021

L'académie Avengers, tome 2 : L'imposteur de Preeti Chhibber



Résumé :
Spider-Man, Miss Marvel et Écureuillette sont de retour à l'école des héros !
Moi, c'est Doreen mais, entre nous, je préfère qu'on m'appelle par mon nom de super-héroïne : Écureuillette ! Avec ma plus fidèle acolyte, Tite-Pattes, et tous mes super-copains (Spider-Man, Miss Marvel et Kid Apocalypse... une belle brochette, non ?), on est de retour à l'académie Avengers. Youpi !!! La noix sur le gâteau ? Captain Marvel a engagé de nouveaux profs pour nous faire cours : Thor, le dieu du Tonnerre en personne, mais aussi deux des Gardiens les plus déjantés de la Galaxie, j'ai nommé (roulement de tambour)... Rocket et Groot ! La classe intergalactique, pas vrai ? Mais ça, c'était sans compter sur tous ces phénomènes inexpliqués qui se multiplient à l'académie : ils touchent plusieurs enseignants, mais aussi des élèves ! Tout part en cacahouète, c'est moi qui vous le dis ! Attention les yeux, les amis ! Quelqu'un s'amuse à semer la zizanie au sein de l'académie Avengers et j'ai bien l'intention de découvrir qui ! Foi d'Écureuillette !

Mon avis :
C’est le retour à L’académie Avengers pour nos apprentis super héros. Ecureuillette est super contente de retrouver ses amis et de reprendre les cours à l’école, elle a hâte d’avoir son planning et surtout de savoir qui elle va avoir comme professeur…

Mais à peine arrivée, elle sent qu’il se passe quelque chose. Elle remarque plusieurs choses qui sont incohérentes, elle va en parler aux autres mais ils sont tellement pris dans leurs expériences qu’ils ne l’écoutent à moitié. 

L’intrigue de ce deuxième tome est prenante, on a envie de savoir qui est le méchant et on n’arrive pas à savoir qui il l’est jusqu’à la révélation. 
J’ai bien aimé les nouveaux professeurs qui sont autres que Groot, Rocket et Thor ! C’est toujours un plaisir de croiser Groot et Rocket. 

En conclusion, j’ai préféré ce deuxième tome au premier. L’intrigue est mieux ficelée et il y a qu’une seule intrigue donc on ne se perd pas. Le changement de genre pour raconter l’histoire n’est pas dérangeant, au contraire, ça apporte un plus. 

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette découverte !

jeudi 17 juin 2021

A silent voice de Yoko Kurahashi & Yoshitoki Oima



Résumé :
Shoko est malentendante depuis la naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations et à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya, le leader de la classe.

Tour à tour intrigué, fasciné puis, pour finir, exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas s’exprimer comme tout le monde, le garçon décide de lui rendre la vie impossible par tous les moyens. Psychologiques puis physiques, les agressions se font de plus en plus violentes… jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko et l’intervention du directeur de l’école. C’est alors que tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas, eux non plus, une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable… 

En terminale, le jeune homme, devenu à son tour un paria, prend son courage à deux mains et décide de retourner voir Shoko. Mais leurs retrouvailles ne se déroulent absolument pas comme il les avait imaginées. Harcèlement scolaire, handicap, acceptation de l’autre, difficulté à communiquer… une histoire sensible et délicate, centrée sur des thèmes forts et actuels, devenue un véritable phénomène au Japon. 

Mon avis :
Ce roman est une adaptation du manga A silent voice qui fait parler de lui. N’ayant jamais lu ce manga, je me suis laissée tenter de découvrir cette histoire en roman.

On suit Shoya, un jeune homme qui est en terminal et qui en a marre de sa vie. Il veut changer après ce qu’il a fait à Shoko quand ils étaient en primaire. Il essaye de la retrouver pour se faire pardonner et essayer d’arranger les choses.

On a des flashbacks qui permettent de voir ce qu’il s’est passé au primaire.
Shoya était un jeune garçon qui s’ennuyait en cours, jusqu’au jour où Shoko est arrivée dans sa classe. Shoko est malentendante, du coup, elle retarde la classe et n’arrête pas de sourire constamment, ce qui l’agasse. Shoya va harceler psychologiquement mais aussi physiquement Shoko. Tellement que j’ai détesté ce personnage quand l’auteur nous décrivait les scènes. Ce n’est pas possible, qu’un jeune garçon soit autant méchant que ça envers une fille qui a un problème.

A présent, Shoya a appris la langue des signes, il essaye de tout faire pour faire sourire Shoko. Petit à petit, on commence à l’apprécier…
Il faut dire qu’après le départ de Shoko de l’école, Shoya a été la risée de l’école, il était harcelé et n’a plus eu d’amis… D’un côté, c’est bien fait pour lui après ce qu’il a fait à Shoya mais ça fait aussi de la peine.

C’est un roman poignant, qui traite de sujets très difficiles, comme le handicap, le harcèlement, l’amitié… Quand on lit ce roman, on se remémore nos années passées à l’école.

Après avoir lu ce roman, j’ai bien envie de voir le film. Pas de lire les mangas car ça serait trop répétitif entre le roman, les mangas et le film… Mais l’adaptation en film m’intéresse bien.

On a des illustrations dans le roman, qui apporte un petit plus. Certaines scènes sont représentées, on met un visage sur les personnages facilement grâce à ça.

En conclusion, un roman très touchant. Par moment, l’histoire fait mal, on déteste Shoya mais c’est fait exprès pour après l’apprécier encore plus avec ce qu’il fait pour arranger les choses. Une très belle histoire d’amitié.

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette magnifique découverte !

mardi 15 juin 2021

Nécromants, tome 1 : Le réveil de l'archimage d'Olivier Gay & Tina Valentino




Résumé : 
Dans un monde où les Nécromants peuvent utiliser les compétences des morts, chacun cherche à se lier aux fantômes les plus puissants : le meilleur sorcier, le combattant le plus doué, le marchand le plus rusé…Mais lorsque la jeune Morla se fait posséder par un ancien archimage, c’est son frère qui devra trouver un moyen de l’aider – et accessoirement, de sauver le monde. Son frère, qui ne sait invoquer qu’un érudit tête-en-l’air, un guerrier maladroit… et une danseuse du ventre. 

Mon avis :
Encore une BD d’Olivier Gay qui me tentait énormément. Et encore une fois, je n’ai pas été déçue. J’ai beaucoup aimé ce premier tome.

On entre de suite dans le vif de l’histoire, on suit un groupe de Nécromants qui veulent posséder le fantôme d’un ancien archimage très très puissant. Sauf que tout ne se déroule pas comme il faut, Morla n’arrive pas à contrôler le fantôme et celui-ci a pris possession de son corps.
Son frère Archer, va devoir trouver un moyen pour l’aider et surtout pour sauver le monde, car ce fantôme veut prendre le contrôle de celui-ci…

L’univers de l’histoire est très intéressant. J’ai beaucoup aimé découvrir le monde des nécromants, ces êtres qui peuvent convoquer des fantômes, utiliser les fantômes pour avoir de nouvelles compétences, je trouve ça très intriguant.
Évidemment, Archer est un nécromant sans grand pouvoir car ces trois fantômes n’ont pas de grandes compétences, mais il s’est lié d’amitié avec eux.

Il y a un côté humoristique dans l’histoire qui apporte un grand plus, car on est pris par l’intrigue mais on rigole aussi pendant cette lecture. Les dessins sont très beaux et les couleurs très vives.
Cette BD sera composée de deux tomes mais j’avoue que trois tomes ne m’auraient pas dérangé. J’ai hâte de découvrir la suite et fin de cette histoire.

En conclusion, je recommande fortement cette bande-dessinée. Laissez-vous tenter par Archer.

Je tiens à remercier les éditions Drakoo et Babelio pour cette magnifique découverte !

jeudi 3 juin 2021

Marvel : Shuri : Une histoire dans l'univers de Black Panther de Nic Stone



Résumé :
Shuri, la soeur de Black Panther, n'a que cinq jours pour sauver le Wakanda ! Shuri est la soeur du roi d'une mystérieuse nation nichée au coeur de l'Afrique, le Wakanda, dont le dirigeant, surnommé Black Panther, est doté de pouvoirs surhumains. A treize ans à peine, c'est déjà un petit génie, une scientifique très douée, partiellement formée aux arts martiaux comme la plupart des membres de la famille royale. Mais lorsque son frère, dont l'accession au trône est assez récente, lui réclame une nouvelle tenue de combat, elle peine à s'exécuter : impossible pour elle de manipuler correctement le vibranium, le métal le plus précieux du pays, capable de donner au tissu des propriétés extraordinaires. Pour se changer les idées, elle se laisse entraîner par sa meilleure amie à une étrange cérémonie. Là, Shuri a une vision à glacer le sang, et découvre que l'Herbe-Coeur, dont le roi tire ses pouvoirs, est en train de dépérir à un rythme alarmant. " Wakanda pour toujours ! " comme disent les braves. Shuri n'a que cinq jours avant que la catastrophe ne frappe et va devoir quitter le pays pour trouver la clé de l'énigme... Le compte à rebours a commencé ! 

Mon avis :
Adorant l’univers Marvel, quand j’ai vu que les éditions Lumen allait sortir un livre sur Shuri – la petite sœur de Black Panther, je n’ai pas pu résister à découvrir cette histoire.

Le Wakanda est en danger ! Shuri a besoin de l’Herbe à cœur, elle va sortir en douce pour aller en chercher. Mais arrivé sur les lieux, les plantes se meurent petit à petit. Cette plante se trouve qu’au Wakanda et à une vertu très importante. Si ça continu comme ça, dans quelques jours il n’y aura plus de plantes… Shuri fait de nombreux tests pour connaitre l’origine mais elle ne trouve rien. Elle décide de partir avec sa meilleure amie pour trouver une solution à son problème.

J’ai beaucoup aimé ce roman. On est vraiment dans l’univers de Black Panther, en plus on rencontre de temps en temps T’Challa. Puis Shuri est telle qu’on voit dans les comics, à fond dans son laboratoire, et en plus on a quelques références avec les histoires de Marvel - ce que j’ai beaucoup apprécié.

Ce livre est bien écrit, on a de l’action, du suspense… Nic Stone a très bien su écrire une histoire sur Shuri en gardant les bases de Marvel.
L’intrigue est prenante, on arrive facilement à entrer dans l’histoire. C’est un roman qui se lit facilement.
De plus, il y a un côté moralisateur dans l’histoire, aucune femme n’est déjà devenue Black Panther et elle essaye de s’imposer si jamais son frère perd ce titre pour le devenir.

En conclusion, un roman jeunesse très intéressant. L’héroïne est brillante et à la tête sur les épaules. Rencontrer certains membres des Marvel ou même des X-men est très intéressant. L’intrigue m’a beaucoup plu. Je recommande de découvrir cette histoire pour les fans de Marvel !

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette magnifique découverte !

lundi 17 mai 2021

Teleportation Inc, tome 1 : Perdus en translation de Dominique Latil & Romain Sordet




Résumé : 
Le rêve du déplacement instantané est désormais une réalité. Mais les masses d'énergie mises en jeu lors de tels transferts et les exigences des lois de la physique imposent une gestion stricte de ces échanges. C'est le travail de la Compagnie de Téléportation Galactique. Et lorsque certains de ses clients croient pouvoir profiter de la facilité de ce mode de transport pour disparaître, la C.T.G. se doit de réagir vite et fort. Pour cela, elle possède un corps d'élite : à la fois espions et détectives, ces enquêteurs hors-pairs sont chargés de traquer et ramener les voyageurs perdus ou en fuite dans toute la galaxie. La plus compétente et la plus radicale de ces Agents de Retour est Lubia Thorel… 

Mon avis :
Essayant d’avoir toutes les bandes-dessinées de chez Drakoo, j’étais super contente de recevoir celle-ci en Masse critique de la part de Babelio ! Donc un grand merci à Babelio pour cette découverte et évidemment aux éditions Drakoo
Téléportation inc me tentait beaucoup par rapport au résumé mais aussi à cette magnifique couverture. Mais après lecture de celle-ci j’en ressors assez mitigée… 

J’avais lu le résumé quand Drakoo avait annoncé cette BD, je me suis lancée dans la lecture sans le relire pour apprécier pleinement la découverte. Mais à la fin de ma lecture, je suis allée lire le résumé qui m’a aidé à mieux comprendre. Donc un petit conseil, lisez le résumé avant de commencer la lecture.

La téléportation existe enfin même si pour y arriver la C.T.G, la compagnie qui a réussi à découvrir la téléportation à fait disparaitre trois planètes… Lubia Thorel est une agent de la C.T.G, elle est convoquée pour une mission confidentielle. Elle va devoir retrouver cinq personnes qui ont disparus.

L’intrigue en elle-même est prenante, c’est rempli d’action et d’humour mais les termes utilisés ne sont pas expliqués et c’est ce qui rend confus la lecture. On n’a pas d’explications ce qui est fortement dommage. 
Sinon, niveau des dessins et des couleurs, cette BD est magnifique. J’ai adoré regarder les planches.

En conclusion, mon avis sur ce premier tome est mitigé. Mais je laisserais quand même sa chance au second tome. Il faut dire que deux tomes c’est bien pour une saga de bande-dessinée.

lundi 26 avril 2021

Little Shade, tome 1 de Maeva Bonachera



Résumé : 
Depuis sa naissance, Bastet peut se transformer en jaguar, une capacité qu’elle et sa famille ont toujours pris soin de cacher. Mais depuis son déménagement à Exeter, Bastet ne cesse de croiser le même homme. Un homme qui semble savoir à son sujet des choses qu’elle-même ignore… Elle croyait être unique, elle se trompait. Son secret n’en est plus un. Dorénavant, où qu’elle ira, le danger rôdera. 

Mon avis
J’ai vu plusieurs avis sur ce roman, des personnes qui ont aimé et d’autres non, du coup, j’avais un peu peur de le commencer mais finalement je me suis laissée tenter et j’ai accroché. 

On suit Bastet qui peut se transformer en jaguar. Elle vivait avec sa mère et sa sœur mais elle a décidé de prendre son envol et a mis toutes ses économies pour ouvrir un café-librairie. Mais arrivée dans cette nouvelle ville, elle va se rendre compte qu’elle n’est pas la seule qui peut se transformer et que des lois existent, etc. Elle va découvrir le monde des thérianthropes.

A peine Bastet va emménager à Exeter qu’elle va se faire agresser où elle va faillir mourir, ensuite, elle va se faire kidnapper, bref sa vie va complétement changer. 
Bastet vivait une vie tranquille, jusqu’à ce qu’elle découvre l’univers des thérianthropes. Elle a un caractère bien trempé, qui m’a parfois exaspéré. J’ai réussi à mettre de côté son caractère mais je peux comprendre certaines personnes qui n’y arrivent pas. Car elle réplique constamment et parfois, elle ne se pose pas les bonnes questions je trouve. 

A part le caractère de Bastet, l’univers est très intéressant. J’ai beaucoup le chef de meute, je le trouve intriguant, puissant mais il a aussi un côté touchant – ce que Bastet ne voit pas grrr – elle croit constamment qu’il est contre elle alors que pas du tout, il essaye de l’aider.

On alterne entre le présent et le passé, il faut dire que l’enfance de Bastet a été difficile. Une petite fille qui évolue mais aussi qui doit comprendre comment faire pour contrôler son jaguar c’est difficile. Elle a fait quelque loupé dans son enfance, mais maintenant qu’elle est adulte elle se contrôle beaucoup. Elle a toujours été de sa mère et de sa sœur pour l’aider et toutes les trois sont très proches. J’ai beaucoup aimé la relation qu’elle a avec sa sœur Ariel. 

Bastet n’a pas envie de découvrir les lois des thérianthropes mais elle est quand même obligée d’en savoir un minimum, elle va faire des erreurs mais ses erreurs vont permettre de sauver une ou plusieurs vies.

Ce roman est assez long à lire, il faut dire qu’il fait cinq cents pages, qu’il n’y a pas de marges mais heureusement que les chapitres sont assez courts. On découvre beaucoup de choses, il y a de l’action et on s’attache aux personnages secondaires – oui, car il en faut pour s’attacher à Bastet vu son caractère !!

En conclusion, j’ai bien aimé ce roman si je mets de côté le caractère de Bastet. Et surtout, j’espère qu’elle va ouvrir les yeux et faire le bon choix. Sinon, j’ai hâte de découvrir la suite et j’espère qu’elle va évoluer dans le bon sens. L’intrigue est prenante et même s’il y a quelques longueurs c’est un roman qui m’a bien plu.

Je tiens à remercier les éditions Hachette pour cette magnifique découverte !

dimanche 11 avril 2021

L'académie Avengers, tome 1 : La rentrée de Preeti Chhibber

 

Résumé :
Les vacances sont finies pour les apprentis super-héros ! Kamala Khan, jeune collégienne et super-héroïne à ses heures perdues, reçoit une invitation exceptionnelle de la part de son idole de toujours, Captain Marvel en personne : elle est attendue pour la rentrée à l’Académie Avengers ! Pour l’adolescente, c’est un grand chambardement qui s’annonce, fait de nouvelles amitiés, de cours incroyables dispensés par les plus grands héros de tous les temps et d’aventures extraordinaires à travers toute la galaxie… 

Mon avis : 
Étant une grande fan de l’univers Marvel, j’étais bien tentée de découvrir ce roman jeunesse pour découvrir L’académie des Avengers !

On va suivre les aventures de Miss Marvel, Ecureuillette et le jeune Spider-Man. Tous les trois rentrent à l’académie des Avengers qui permet de contrôler ces pouvoirs, évoluer en équipe et non en solo et surtout, faire la différence entre le bien et le mal. J’ai bien aimé que les professeurs se soient les super-héros adultes que l’on connait tel que Captain Marvel, Vif d’argent, Le Fauve… J’aurai bien aimé les avoir comme professeurs, ça voudrait dire que j’ai des supers pouvoirs !!!

Par contre, ce que je n’ai pas apprécié c’est le fait qu’on alterne entre épisodes, fanfictions, texte écrit… J’ai trouvé ça un peu brouillon et même parfois je me perdais. Donc je me dis qu’un enfant aura peut-être du mal à suivre l’histoire s’il n’est pas complétement concentré.

Ce fût une lecture rapide et qui m’a fait passer un bon moment en compagnie de l’univers Marvel que j’apprécie tant.

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette découverte !

Scarlett et Novak d'Alain Damasio


Résumé :
Novak court. Il est poursuivi et fuit pour sauver sa peau. Heureusement, il a Scarlett avec lui. Scarlett, l’intelligence artificielle de son brightphone. Celle qui connaît toute sa vie, tous ses secrets, qui le guide dans la ville, collecte chaque donnée, chaque information qui le concerne. Celle qui répond autant à ses demandes qu’aux battements de son cœur. Scarlett seule peut le mettre en sécurité. A moins que… Et si c’était elle, précisément, que pourchassaient ses deux assaillants ?


Mon avis :

Le résumé de cette nouvelle m’a de suite attiré. Dès réception, je me suis dit que cette histoire allait être rapide et sans développement que tout allait se passer très vite et j’ai eu raison.

 

Il ne faut pas se prendre la tête avec cette nouvelle et l’appréciée tel qu’elle est. L’auteur a une idée très intéressante d’histoire mais il n’a pas décidé de la développer.

 

Scarlett et Novak est un court thriller, on rentre de suite dans le vif du sujet avec Novak qui se fait poursuivre. Scarlett est une IA qui aide Novak dans sa vie de tous les jours, on peut même dire que Scarlett c’est la vie de Novak, elle a toutes les données que Novak a besoin.

 

Je n’ai jamais lu de roman de Alain Damasio et après cette nouvelle je suis curieuse de découvrir sa plume avec un roman développé.

 

Je tiens à remercier les éditions Rageot pour cette découverte !