Mes dernières chroniques :

vendredi 18 avril 2014

La Tour fantôme, tome 1 de Taro Nogizaka


Résumé :
Histoire de fantômes japonais

En 1952, une vieille femme fut retrouvée, les os brisés, attachée aux aiguilles du cadran d'une horloge au sommet d une tour.
Deux ans plus tard, Amano Taïchi est victime de la même agression, dans ce lieu qu'on surnomme désormais la Tour fantôme . Mais il est sauvé in extremis par Tetsuo, un garçon étrange en quête d'un trésor lié à l'inquiétante tour. L'appât du gain entraîne alors Amano dans une aventure aussi inattendue que dangereuse...

Mon avis :
La couverture est intéressante et le résumé m’a bien tenté ! Je me suis lancée avec enthousiasme dans ce manga mais au fil de ma lecture je l’ai trouvé vraiment bizarre…
L’intrigue est plaisante, deux ans plus tôt, un meurtre a lieu dans la tour de l’horloge. Une femme a été retrouvée accroché aux aiguilles de l’horloge. Du coup, les gens disent qu’elle est hantée… Notre personnage principal, Taïchi Amano est intéressé depuis pas mal de temps par cette tour. Celui-ci est un looser, il n’a pas de travail donc pas d’argent. Taïchi va être sauvé par Tetsuo, qui va l’embarquer dans ses recherches à propos de la Tour Fantôme !

Taïchi est spécial, je n’ai pas accroché avec lui, il a un côté « pervers » qui m’a laissé de marbre, de plus, je l’ai trouvé très immature. L’ambiance de ce manga est bizarre, j’ai trouvé certaines scènes un peu inutiles par rapport à l’intrigue.
J’ai préféré Tetsuo qui lui a un côté très mystérieux. On apprend à le connaître petit à petit, on découvre ses secrets. J’ai presque envi de continuer ce manga pour découvrir ce que cache Tetsuo.
Pour les dessins, ils sont agréable à regarder, ils sont simples et assez expressifs. Les scènes sont très bien représentées.

Je suis très mitigée par rapport à ce manga, j’hésite à le continuer… L’intrigue est quand même prenante mais l’ambiance me bloque. Un thriller qui n'a pas su m'emballer, dommage.

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Glénat pour cette découverte !

0 commentaires:

Publier un commentaire