Mes dernières chroniques :

mercredi 22 décembre 2021

The Remnant Chronicles, tome 1: The Kiss Of Deception de Mary E. Pearson



Résumé : 
Lia est princesse de Morrighan, un royaume englué dans ses traditions. En tant que première née de sa famille, elle doit épouser un prince dont elle ne sait presque rien et qu'elle n'a jamais rencontré… Mais leur union est capitale pour la bonne entende de leur deux royaumes. 
Pour fuir ce destin tracé pour elle et la vie étriquée qui l'attends, Lia s'enfuit le matin de ses noces pour commencer une nouvelle vie dans l'anonymat le plus complet.

Mais on n'humilie pas deux royaumes impunément…
Les émissaires de son père se lancent sur sa piste. Le prince éconduit est bien décidé à la retrouver. Et un mystérieux assassin envoyé par un royaume tierce se lance à sa recherche.

Lia ne sait pas qu'elle est traquée. Et quand deux hommes font irruption dans sa nouvelle vie, elle ignore que l'un deux est le prince, et l'autre l'assassin. Lia court un grave danger. Mais elle pourrait bien aussi tomber éperdument amoureuse et percer à jour les secrets et les complots qui gangrènent les royaumes.

Mon avis :
Le résumé de ce roman m’a bien plu, n’ayant jamais lu de livres de l’auteure j’étais bien tentée de découvrir ce roman. C’est quand je l’ai reçu que j’ai découvert qu’il y avait déjà deux tomes de sorties dans cet univers. Après des recherches, La martinière a d’abord sorti un dyptique qui est le spin-off donc The kiss of deception est le premier tome de la saga principale.

On rencontre Lia, qui est fille ainée du roi de Morrighan. Elle doit épouser le prince de Dalbreck, qu’elle n’a jamais vu. Sauf que pour elle, elle veut se marier par amour, c’est pour cela qu’elle décide de s’enfuir avec Pauline – sa servante, à Terravin. Elle veut mener une vie tranquille, sans statut, sans protocole… Et c’est ce qu’elle va vivre à Terravin quelque temps mais la vie ne s’arrête pas comme ça et Lia va être rattraper par son devoir.

C’est un premier tome, l’univers, les personnages, l’histoire, tout se met en place petit à petit. Évidemment, l’histoire ne se démarque pas tellement. Une princesse, un prince et un assassin, on a déjà lu ça plusieurs fois… Mais même si ce n’est pas nouveau, j’ai beaucoup aimé découvrir le personnage de Lia et l’univers de l’auteure.
De plus, l’auteure ne nous révèle pas qui est l’assassin et le prince. C’est-à-dire que nous avons les points de vue de Lia, du prince, de l’assassin, de Rafe et de Kaden. J’ai beaucoup aimé chercher les indices dans les paroles, la façon d’agir pour savoir lequel entre Rafe et Kaden était le prince et l’assassin (même si parfois c’était frustrant de ne pas savoir).

L’histoire se met en place, Lia découvre sa nouvelle vie jusqu’à l’apparition de Kaden et de Rafe, très vite elle va ressentir une attirance pour Rafe et se lier d’amitié avec Kaden. Le roman prend un second départ quand l’assassin se décide à kidnapper Lia, nous savons enfin lequel est-ce. Suspens, actions, révélations, rebondissements, tout de quoi apprécier cette seconde partie du roman.

L’alternance de point de vue apporte un plus. C’est un roman qui se lie rapidement, l’intrigue est prenante. Lia est un personnage auquel on peut s’attacher rapidement, elle veut vivre une vie normale et se marier à quelqu’un qu’elle ne connait pas, est une idée insupportable.

En conclusion, Dance of thieves a fini dans ma wish-list. Même si c’est un spin-off j’ai bien envie de découvrir le dyptique car j’ai vu plein de bons avis dessus. J’espère que La martinière va vite sortir les autres tomes de la saga vu qu’ils sont déjà sorties il y a des années en VO.

Je tiens à remercier les éditions La Martinière et Babelio pour cette magnifique découverte !

lundi 13 décembre 2021

Le dernier des dragons de Paul Beorn



Résumé : 
Tu es Témis, tu as les cheveux rouges et un tatouage de dragon au poignet. Tu as toujours su que tu n’étais pas un enfant ordinaire… 
Soudain les élèves de ta classe se figent dans un flash de lumière. Une drôle de bestiole volante se pose sur ton bureau et une voix retentit, surgie de nulle part. C’est ta mère, une dragonne, qui t’appelle à l’aide ! 
Elle est prisonnière dans le royaume de Daragonia et toi seul peux la délivrer. 
Es-tu prêt pour l’aventure ? 

Mon avis
Ce livre me tentait énormément, déjà car il y a un dragon, la couverture est jolie et rapport à l’auteur. J’ai lu pas mal de livre de Paul et j’aime beaucoup sa plume. 

J’ai voulu laisser encore une chance à un livre dont tu es le héros, mais finalement je n’en lirais plus. Ce n’est pas que je n’aime pas, mais c’est assez répétitif car si tu te trompes tu reviens en arrière, donc tu relis la même chose… c’est ce qui m’embête le plus.

Mais sinon l’histoire et l’intrigue sont bien. De plus, c’est le premier que je lis ou il faut tenir un inventaire et selon les réponses que tu donnes tu as une magie différente qui t’aide plus tard dans l’histoire. C’est le côté que j’ai bien aimé ce roman.

Dans le roman on a des illustrations qui sont magnifiques. Il se lit bien et rapidement. On suit l’aventure de Témis avec plaisir, évidemment, on râle car on a fait les mauvais choix, mais en même temps on a envie de connaitre le fin mot de l’histoire…

Je tiens à remercier les éditions Rageot pour cette découverte !

lundi 29 novembre 2021

Dies irae : Les larmes de sang de Marie Nocenti



Résumé :
Le 29 décembre 1890, le massacre des Sioux à Wounded Knee marque la fin des guerres indiennes. 
De passage dans la région, John Parker va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie. Malgré les préjugés, il épouse une Indienne et deux enfants naîtront de cette union heureuse. Mais en cette fin du dix-neuvième siècle, ceux qui osent se mélanger sont encore l’objet de la haine et de l’incompréhension. Leur bonheur bascule brutalement dans l’horreur quand sa femme est retrouvée morte. Ses assassins ne seront jamais retrouvés. 

Devenus adultes, la vie des enfants de John sombre à nouveau dans la violence quand le destin met sur leur chemin les meurtriers de leur mère. Déchirés entre deux cultures, rejetés par leurs peuples respectifs, ces jeunes métis, ni blancs ni indiens, vont devoir se battre contre les préjugés pour faire triompher la justice et trouver leur place dans la société.

Mon avis
Une belle surprise ! Ce roman fût pour moi une belle surprise. J’ai découvert Marie Nocenti par hasard lors d’un marché de Noël à côté de chez moi. Après discussion avec Marie Nocenti, je me suis laissée tenter par ce roman.

On va faire la découverte de l’histoire de John Parker et Plume Légère. John Parker est un blanc et Plume légère une indienne. Ils vont se rencontrer après le massacre des Sioux à Wounded Knee. Elle et son frère sont des survivants de ce massacre, John Parker va décider de les aider à se remettre sur pied. Il ne s’attendait pas à tomber amoureux d’une magnifique indienne… Un mariage, deux enfants, le bonheur pour eux ! Jusqu’à ce que Plume Légère rencontre sur son chemin deux hommes qui haïssent les squaw… Retrouver morte, la famille de Parker va devoir se relever de cette tragédie.

Dès les premières pages j’ai été prise par l’histoire. La plume de Marie Nocenti est simple et fluide. On a tout de suite envie de découvrir l’histoire de John Parker.
Le côté historique du roman est prenant, on ressent que l’auteure a fait des recherches pour écrire son histoire. L’auteure a su retranscrire la souffrance des indiens des meurtres de leurs proches lors de ce massacre.
Mais, ce n’est pas le pire, le chapitre concernant le décès de Plume Légère est très détaillé et très douloureux à lire. Ce chapitre ne nous lâche plus lors de la lecture de la suite et même en aillant fermé le roman, on y pense encore… J’ai été averti par l’auteure et le résumé nous prévient aussi.

Nous lecteurs, nous connaissons les meurtriers et on espère qu’une chose, c’est que justice soit faite. On tourne les pages rapidement pour découvrir la suite de l’histoire.
Après le décès de Plume Légère nous suivons l’histoire à travers Winona sa fille. J’ai beaucoup aimé ce personnage, elle a un fort caractère, courageuse, imprévisible mais en même temps elle a un côté fragile, innocent. Avec tout ce qu’elle a vécu, elle mérite d’être heureuse et la fin m’a beaucoup car j’espérais que ça finissait comme ça.

On passe par beaucoup d’émotions lors de la lecture. Joie, colère, tristesse, envie de vengeance… J’avoue que l’histoire est assez prévisible par moment. On se doute de ce qu’il va se passer mais j’ai quand même eu quelques surprises qui m’ont bien plu.

En conclusion, Dies Irae : Les larmes de sang fut une belle découverte. L’auteure parle de beaucoup de sujets, le racisme - les enfants étant métisses ont subits beaucoup de regard haineux, de méchanceté ; la violence, la mort… mais aussi de l’amour. Les personnages sont attachants, l’action est bien présente, il y a tout pour faire un bon roman.
Ce qui est sur c’est que je vais me laisser tenter par un autre roman de l’auteure.

lundi 4 octobre 2021

Tout ce que dit Manon est vrai de Manon Fargetton



Résumé :
Au centre, Manon.
Autour, une ronde de personnages, qui projettent sur elle leurs peurs, leurs insécurités et leurs fantasmes.
Ils croient la connaître mieux que personne. Ce sont ses parents, ses frères, son amie au lycée, l'homme qu'elle aime. Et ce sont eux qui vont raconter cette année où tout bascule parce que Manon, seize ans, entame une relation avec un éditeur de bande-dessinée de trente ans son aîné. Elle a du talent. Il va la publier. Ils s'aiment. La femme de l'éditeur aussi l'aime. Les lignes se brouillent, tout se mélange : l'histoire qu'ils vivent et l'écriture de la bande-dessinée, l'admiration, l'amour. Et le passé ressurgit soudain dans le présent.
Rapidement, la mère de Manon refuse ce prétendu amour, cherche à protéger sa fille par tous les moyens, s'expose à la colère adolescente de celle-ci. Deux visions du monde s'affrontent. Deux visions de l'amour. Deux visions de ce que signifie être adulte. Et entre elles, d'autres voix, qui chacune renferme un morceau de la vérité.
Et au centre, Manon.

Mon avis :
Manon Fargetton est une auteure que je suis, j’ai lu beaucoup de livres d’elle, mais celui-ci ne me tentait pas énormément vu le sujet abordé et étant plus portée sur l’Imaginaire. Mais je me suis quand même laissé tentée de découvrir ce roman.

On suit l’histoire de Manon à travers les yeux de ses proches, de sa mère, de ses frères, de ses amis…  Manon âgée de dix-sept ans est en train de dessiner une bande-dessinée. Lors d’un salon du livre, elle va faire la rencontre de Gérard, âgé de cinquante-six ans, marié à Viviane. 
Gérard a posé son dévolu sur Manon et une relation malsaine va s’installer. Il va prendre énormément de place dans la vie de Manon, sous l’œil protectrice de Viviane. Gérard va avoir les bons mots, va réussir à se mettre à la place de Manon pour installer de la confiance mais surtout de l’éloignement envers sa famille…

La mère de Manon va tout faire pour protéger son enfant, quitte à être très stricte envers Manon, qui évidement, ne voit que le mal que sa mère lui fait sur le moment. 
Le seul point positif à cette relation c’est que Manon va enfin avouer ce qu’il s’est passé quand elle avait six ans avec le fils d’un très bon ami à sa mère.  
J’ai beaucoup aimé sa mère, elle a toujours tout fait pour protéger sa fille, même quand c’était dur, même quand elle se sentait seule, elle a fait passer sa fille avant tout. 

Cependant, j’ai trouvé difficile de savoir qui parlait à chaque début de chapitres, parfois, il fallait attendre deux ou trois phrases pour savoir, ce qui est assez perturbant. 
C’est un livre qui parle de choses durs mais qui est très prenant. On veut savoir comment et surtout si Manon va réussir s’en sortir. 

En conclusion, ce roman traite de sujets très durs. L’auteure a très bien su ficeler son histoire, le fait que c’est l’entourage de Manon qui raconte, j’ai beaucoup aimé, la seule chose qu’il y a c’est que c’était difficile de savoir qui parlait à chaque début de paragraphe. Et même une fois qu’on ferme ce roman, on y pense encore… 

Je tiens à remercier les éditions Héloïse d'Ormesson et Babelio pour cette découverte.

jeudi 16 septembre 2021

Il était une fangirl, tome 2 : La princesse & la fangirl d'Ashley Poston




Résumé :
Et elles geekèrent heureuses jusqu'à la fin des temps...

Imogen Lovelace est une fangirl en mission sacrée : elle s'est juré d'empêcher à tout prix les scénaristes de sa saga préférée, Starfield – la meilleure série de science-fiction de tous les temps –, d'en tuer pour de bon l'héroïne, Amara. Mais Jessica Stone, l'interprète de la fameuse princesse, n'en peut tout simplement plus du rôle : trop de pression, trop de fans déchaînés... Or Imogen et Jessica se ressemblent comme deux gouttes d'eau. S'ensuit un terrible quiproquo, au terme duquel il devient évident que les deux jeunes filles se détestent – d'autant que leurs objectifs dans l'existence sont diamétralement opposés.

Jusqu'à ce que survienne la catastrophe : le scénario du deuxième opus de la série, confié à Jessica sous le sceau du secret, disparaît. Elle doit absolument le récupérer... ou bien sa carrière est fichue ! Et, pour enquêter, elle se retrouve contrainte d'échanger sa place avec la fangirl la plus enragée du monde (argh !), j'ai nommé Imogen. Jessica ne s'attend pas, au passage, à croiser le chemin de la femme de sa vie...

Mon avis :
Ayant adoré le premier tome de cette saga, je ne pouvais que me jeter sur ce deuxième tome ! Surtout que j’avais envie de découvrir l’histoire de Jessica Stone. Même si Jessica passe une petite peste dans le premier tome, j’avais envie de la découvrir car il se cache généralement toujours quelque chose derrière la sourire… 

On a rencontré Jessica dans le premier tome et dans celui-ci on va découvrir son histoire d’amour. Ce roman se passe 1 an après le premier tome. Les acteurs du film de la célèbre série Starfield sont invités à l’ExelsiCon, pour Jessica ce film a été une véritable catastrophe et n’espère pas être de retour sur scène dans le second opus. Son personnage est mort dans le premier et elle espère que ça restera comme ça. 

Par contre, Imogen qui est une fan de la série Starfield veut absolument empêcher les scénaristes de tuer pour de bon Amara – le personnage interprété par Jessica. Elle a fait une pétition et veut profiter de la convention pour faire encore plus connaitre sa demande. Quelle chance elle va avoir lors d’une interview d’être prise pour Jessica et de faire passer son message. 

Imogen et Jessica se ressemblent énormément physiquement mais elles sont incompatibles car l’une veut qu’Amara reste morte et l’autre veut la faire revivre. 
Jessica va perdre sans le savoir le scénario du second opus qui n’est encore dévoilé à personne sauf à elle. Le script va se retrouver entre de mauvaises mains qui va le publier au fil des jours de la convention en le révélant petit à petit. Jessica décide de prendre les choses en main et elle va devoir échanger sa vie avec celle d’Imogen pour réussir à trouver le coupable… 

J’avoue que Jessica n’est pas un personnage qu’on apprécie tout de suite. Elle pense qu’à elle et à sa carrière, des autres, elle s’en fou. Et ce film est pour elle une erreur. Être présente à la convention ne l’enchante pas du tout, au contraire. Mais grâce à cet échange, elle va faire la rencontre d’une personne qui va réussir à la faire sortir de sa coquille et qui va nous révéler son véritable caractère. 

Imogen quant à elle, ne comprends pas pourquoi Jessica ne veut pas qu’Amara soit de retour et être quelques heures dans la peau de Jessica va vite la faire redescendre sur Terre… Il faut dire qu’être actrice n’est pas du tout facile, surtout les fans qui prennent une énorme place dans la vie. 

J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome. Encore une fois l’auteure a su m’emporter avec elle dans son histoire. Les personnages sont touchants et on a qu’une hâte c’est de connaitre la fin de cette histoire. Dans ce tome, on a une double romance, mais les deux sont touchantes. 

En conclusion, un second tome tout autant prenant que le premier. Retrouver les personnages du premier dans celui-ci est génial, comme ça, on voit un peu se qu’ils deviennent et on découvre aussi de nouveaux personnages. Maintenant, j’ai hâte d’avoir le troisième et dernier tome entre les mains !

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette magnifique découverte !

mardi 7 septembre 2021

La nuit des reines d'Alex Bell

 

Résumé :

Jude Lomax, jeune musicienne, vit dans les bas-fonds de Baton Noir, ville où la magie est au service des puissants.

Chaque année, lors de la Nuit Cojoue, une reine est élue, bénie par les dieux. Pendant un an, elle aura la possibilité de faire régner le calme ou la terreur dans la ville. Dotée de pouvoirs infinis, elle est d'une puissance sans égal. Ivory Monette gouverne depuis plus de cinquante ans quand elle est sauvagement assassinée. Assoiffée de vengeance, elle prend possession du corps de Jude et la force à l'aider à retrouver son meurtrier. En échange, elle aidera son père, infirme depuis huit ans.

Jude, que la magie rebute par-dessus tout depuis qu'elle a détruit sa famille, lors du terrible accident qui lui a coûté la vie de son frère, va devoir aller au-delà des préjugés qu'elle a sur les pratiques cojoues. Elle n'a pas d'autre choix que d'accepter de faire partie des manigances de l'ancienne Reine.

Face à l'adversité, Jude va trouver des alliés inattendus, dont Le Fantôme, propriétaire du manoir hanté de Moonfleet et dont personne n'a jamais vu le visage...


Mon avis :

Ce livre m’a de suite attirée, la couverture m’a bien plu et le résumé avait l’air très tentant. Je me suis laissé emporter par cette histoire qui finalement était très prenante mais la fin m’a un petit déçue… 

On suit Jude, une musicienne fauchée qui vit avec son père à Baton Noire. Son père ne peut plus travailler depuis des années, du coup c’est Jude qui travaille pour pouvoir payer le loyer, la nourriture… A cause de son passé, Jude ne veut rien avoir à faire avec la magie cojoue, mais la Reine du Cojoue va en décider autrement en prenant possession du corps de Jude pour qu’elle puisse l’aider à découvrir qui l’a tué… 

J’ai un peu eu du mal à m’attacher à Jude mais c’est un personnage avec un lourd passé. Au fil des pages, Jude va découvrir beaucoup de choses sur son passé et elle va devoir encaisser. On est vite pris dans l’intrigue pour savoir qui a pu oser tuer la Reine du Cojoue. Et on a vite envie de connaitre le ou la coupable. 

L’univers est très intéressant et complet, on va même faire un petit tour dans le Bayou pour notre plus grand plaisir. 

Beaucoup d’actions, de révélations dans ce roman. On ne s’ennuie pas et les pages se tournent seules. Jude va tout faire pour sauver son père car c’est le dernier membre de sa famille. Elle va faire confiance aux mauvaises personnes et surtout, elle va être le pion de plusieurs personnes. Même si je ne me suis pas attachée à elle, elle a beaucoup de force et ne baisse jamais les bras.

En conclusion, une bonne histoire qui m’a fait passer un bon moment. Juste un peu déçue par cette fin trop ouverte à mon goût… Les événements s’enchainent rapidement, on est pris par l’histoire. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers.

Je tiens à remercier les éditions Bayard pour cette magnifique découverte !

lundi 6 septembre 2021

L'académie Avengers, tome 2 : L'imposteur de Preeti Chhibber



Résumé :
Spider-Man, Miss Marvel et Écureuillette sont de retour à l'école des héros !
Moi, c'est Doreen mais, entre nous, je préfère qu'on m'appelle par mon nom de super-héroïne : Écureuillette ! Avec ma plus fidèle acolyte, Tite-Pattes, et tous mes super-copains (Spider-Man, Miss Marvel et Kid Apocalypse... une belle brochette, non ?), on est de retour à l'académie Avengers. Youpi !!! La noix sur le gâteau ? Captain Marvel a engagé de nouveaux profs pour nous faire cours : Thor, le dieu du Tonnerre en personne, mais aussi deux des Gardiens les plus déjantés de la Galaxie, j'ai nommé (roulement de tambour)... Rocket et Groot ! La classe intergalactique, pas vrai ? Mais ça, c'était sans compter sur tous ces phénomènes inexpliqués qui se multiplient à l'académie : ils touchent plusieurs enseignants, mais aussi des élèves ! Tout part en cacahouète, c'est moi qui vous le dis ! Attention les yeux, les amis ! Quelqu'un s'amuse à semer la zizanie au sein de l'académie Avengers et j'ai bien l'intention de découvrir qui ! Foi d'Écureuillette !

Mon avis :
C’est le retour à L’académie Avengers pour nos apprentis super héros. Ecureuillette est super contente de retrouver ses amis et de reprendre les cours à l’école, elle a hâte d’avoir son planning et surtout de savoir qui elle va avoir comme professeur…

Mais à peine arrivée, elle sent qu’il se passe quelque chose. Elle remarque plusieurs choses qui sont incohérentes, elle va en parler aux autres mais ils sont tellement pris dans leurs expériences qu’ils ne l’écoutent à moitié. 

L’intrigue de ce deuxième tome est prenante, on a envie de savoir qui est le méchant et on n’arrive pas à savoir qui il l’est jusqu’à la révélation. 
J’ai bien aimé les nouveaux professeurs qui sont autres que Groot, Rocket et Thor ! C’est toujours un plaisir de croiser Groot et Rocket. 

En conclusion, j’ai préféré ce deuxième tome au premier. L’intrigue est mieux ficelée et il y a qu’une seule intrigue donc on ne se perd pas. Le changement de genre pour raconter l’histoire n’est pas dérangeant, au contraire, ça apporte un plus. 

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette découverte !