Mes dernières chroniques :

jeudi 12 novembre 2015

U4 : Koridwen d'Yves Grevet


Résumé :
Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Koridwen a survécu à tous les habitants de son hameau de Bretagne. Avec l'aide d'Yffig, elle les a inhumés les uns après les autres, puis le vieil homme est lui aussi décédé. Le jour de ses 15 ans, suivant les dernières volontés de sa mère, la jeune fille ouvre une enveloppe laissée par sa grand-mère. Dans ce courrier, il est question d'un long voyage et de mondes parallèles.

Mon avis :
Un petit rappel concernant cette saga : U4 est écrit par quatre auteurs différents du coup, on a quatre histoires avec des personnages différents mais elles sont liées… Ce qui est bien c’est qu’on peut les lire dans n’importe quel sens. De ce fait, Koridwen est le deuxième que je lis ! Qui d’ailleurs, je l’ai préféré à Yannis.

Kori vit en Bretagne. Comme tous les adolescents – ou presque, elle a perdu ses parents à cause du virus U4. Elle se retrouve seule dans la ferme et continue de donner à manger aux animaux, jusqu’à ce qu’elle se décide à aller à Paris, où tous les Experts d’un jeu vidéo doivent se retrouver. Elle décide d’aller chercher son cousin, Max, avant de partir. C’est parti, à bord de son tracteur et de la bétaillère, ils partent pour Paris.

Son cousin est diminué mentalement, par moment c’est plus une charge pour Koridwen, mais en même temps, c’est son cousin donc elle est attachée à lui. Sur la route ils font faire plusieurs rencontres, parfois des bonnes mais parfois des mauvaises et là, il faut prendre une décision. Tout le monde veut survivre du coup, elle va devoir renforcer son caractère. J’ai beaucoup aimé ce personnage, voir son évolution au fil du roman.

Je pense que j’ai plus apprécié Koridwen que Yannis par rapport à la fin du roman. Dans Yannis, la fin m’a laissé un goût d’inachevé tant dis que là, ce n’est pas pareil. La fin est une fin et d’ailleurs quelle fin !!!! Je ne m’y attendais pas, je suis agréablement surprise. Même

Sinon, le style de l’auteur est simple et fluide. C’est un roman qui se lit rapidement. Les personnages sont au cœur de l’histoire, on s’attache très vite à Koridwen, c’est un personnage fort, qui n’hésite pas à mettre en danger pour les personnes qu’elle aime.

En conclusion, très contente de découvrir ces personnages. Je me languis de découvrir Jules et Stéphane, c’est une saga que j’apprécie bien. De plus, ça fait découvrir de nouveaux auteurs ! C’est le premier roman que je lis d'Yves Grevet et j’aime bien son style d’écriture. Koridwen est un personnage attachant, je commence à bien connaître l’univers mais ils restent encore certains points à découvrir.

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Nathan - Syros pour cette magnifique découverte !

(Cliquez sur l'image pour voir la chronique)
Tome 1

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire