Mes dernières chroniques :

vendredi 30 janvier 2015

Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil de Shannon Messenger


Résumé :
Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…

Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Mon avis :
J’avais adoré le premier tome de cette saga et je me languissais vraiment de retrouver les personnages et l’univers de l’auteur ! C’est avec plaisir que je suis retournée auprès de Sophie pour de nouvelles aventures.

Quelques mois après, la vie de Sophie reprend le cours de sa vie normale, mais pas pour longtemps. Après avoir été enlevé elle et Dex, Sophie se pose beaucoup de questions sur le Cygne Noir mais aussi sur un tas de choses. Elle va tout faire pour avoir les réponses à ses questions, même si elle doit se mettre en danger. Et d’ailleurs, c’est bien parti pour !

Un roman contenant plus de cinq pages je m’étais qu’il allait avoir pleins d’actions et tout mais en fait non, ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut pas dire que l’auteure va trop vite, Shannon Messenger prend son temps, elle l’installe son histoire, on suit Sophie tous les jours et j’adore. Dans certains romans, je peux trouver ça longuet mais là, dans cet univers je ne trouve pas. J’aime beaucoup Sophie, c’est un personnage avec du caractère et surtout intelligente. Il faut le dire l’action arrive vers la fin et se déroule très rapidement. Mais l’auteure a un style tellement simple et fluide, que ça se lit tout seul, on est pris dans l’histoire de suite, d’ailleurs, je n’ai pas eu du mal à me remémorer le premier tome donc je suis rentrée dans l’histoire directement. On a beaucoup de descriptions mais là, ça ne dérange pas, bien au contraire !

L’intrigue est prenante, ça faut l’avouer ! On se pose tellement de questions, qu’on veut les réponses. D’ailleurs, l’auteure nous révèle pas mal de choses dans ce tome et j’imagine bien qu’elle nous réserve encore beaucoup de surprises. Même s’il n’y a pas spécialement d’action, il se passe beaucoup de choses dans ce roman. L’univers est plus approfondie et du côté de la politique aussi. Comme quoi, même le monde des elfes n’est pas parfait !

Je trouve quand même qu’il y a un point négatif, Sophie a treize ans. Les réactions, les sentiments, les réflexions ne sont pas d’un adolescent de treize ans. Je me le suis remémoré pendant la lecture et c’est dommage. Elle se retrouve souvent seule alors que justement, elle pourrait être aidée des adultes, surtout à son âge…

Pour les personnages, je les adore ! Ils sont tous très attachants, un lien fort se crée entre eux et c’est plaisant de voir ça. J’ai bien apprécié son garde du corps, Sandor, à sa première rencontre l’auteure veut nous faire croire qu’il est prêt à tout pour remplir sa mission mais en fait, un lien particulier va se crée entre eux et j’ai apprécié se retournant. Bref, les personnages sont un gros point fort de cette saga.

En conclusion, un deuxième tome génial ! Je recommande de découvrir cet univers magique si original. De plus, avec la fin de ce tome, je me langui que d’une chose c’est découvrir la suite ! Vivement de retrouver les personnages et surtout d’en savoir plus sur les talents de Sophie.

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette découverte !

(Cliquez sur les images pour voir les chroniques)
Tome 1
Tome 3
Tome 4

1 commentaire: