Mes dernières chroniques :

jeudi 20 mars 2014

Comtesse Bathory de Patrick McSpare


Résumé :
Royaume de Hongrie, 1604.
A Cachtice, Erzébeth Bathory lutte contre ses peurs et rêve d'indépendance politique tout en régissant d'une main de fer ses domaines. Quand un ancien amant réapparaît en porte-parole de l'Antéchrist, les frontières du possible s'abolissent. Insidieusement, une sombre sorcellerie s'abat sur la région et terrorise les populations. Alors qu'Erzébeth succombe à la tentation des ténèbres, cinq aventuriers sont chargés de la ramener morte ou vive. Mais la comtesse ne redoute plus rien. Au long d'un onirique et meurtrier voyage, elle oublie ses peurs et ses rêves. Une certitude nouvelle s'en vient balayer projets et angoisses... Le sang est immortel.

Mon avis :
J’ai beaucoup apprécié Les héritiers de l’Aube de Patrick McSpare, du coup, je voulais tenter un livre plus sombre et froid de l’auteur, je pense que je n’aurai pas dû car je suis passée à côté de l’histoire…

La Comtesse Bathory a peur de la mort. Elle ne veut pas mourir, ni vieillir, du coup, elle se lance dans la sorcellerie pour rester comme elle est. Mais voilà qu’un ancien amant revient et il lui propose de devenir une Élue, c'est-à-dire devenir immortel… L’ascension vers la cruauté, la noirceur commence pour Erzébeth Bathory.

Mon ressenti est mitigé, il y a des points négatifs et positifs. J’ai mi du temps à lire ce roman, même si l’histoire est pas mal, je n’avais pas spécialement la motivation de lire. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je les ai trouvés froids, sans grand intérêts… Personnellement, quand un personnage décédé dans le roman, je ne ressentais rien. Ce qui est rare d’ailleurs.
Je sais que la Comtesse est réputée pour être exécrable mais certaines scènes ont été très sanglantes qui ont été très bien détaillées.
De plus, ce roman se passe en Hongrie, déjà que je suis assez nulle en Histoire, alors là, j’ai carrément été paumé… Les genres de ce livre sont fantasy mais aussi historique, donc l’Histoire de la Hongrie a été abordée et j’ai du faire abstraction de ses scènes.

Pour les positifs, ce sont d’abord, la plume de l’auteur, elle est simple et captivante. Ca se lit facilement, tout est dans la fluidité du texte. Ensuite, les nombreuses intrigues, d’un côté on a la vie de la Comtesse qui devient de plus en plus cruelle, noire… et d’un autre côté on a l’enquête sur la Comtesse. D’ailleurs, heureusement qu’il y a l’enquête, quand il y avait des passages sur les mercenaires qui veulent capturer la Comtesse j’étais plus intéressée. De nombreux rebondissements, on pense savoir ce qui va se passer mais en fait, non, Patrick McSpare nous tourne l’histoire d’une autre façon, ce qui est agréable.

J’ai découvert Patrick McSpare dans un genre plus adulte, mais du coup, je pense rester dans le Jeunesse. Même si je n’ai pas apprécié ce roman, je lirais Les hauts conteurs et la suite de Les héritiers de l’Aube avec grand plaisir !

Je tiens à remercier Book en Stock pour ce partenariat !!

0 commentaires:

Publier un commentaire