Mes dernières chroniques :

mardi 26 mars 2019

Mers mortes d'Aurélie Wellenstein


Résumé :
Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts.
Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes.
Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités.
L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme.
Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

Mon avis :
C'est le premier roman que je lis d'Aurélie Wellenstein, j'ai Le roi des fauves dans ma PAL depuis des années et après avoir découvert Mers mortes j'ai bien envie de le sortir de ma PAL !

Oural est un exorciste. C'est-à-dire qu'il protège les humains des fantômes marins. Fantômes marins ? Et oui, la mer est desséchée à cause des humains. Les derniers humains sur Terre survivent grâce aux exorcistes. Les animaux marins sont tellement en colère contre les humains, que parfois la marrée monte par vagues et les fantômes des animaux profitent pour aspirer la vie des humains...
Oural peut les exorciser avec ses pouvoirs et ainsi protéger les humains de son bataillon.
Sauf qu'un jour, lors d'une vague, Bengale arrive avec son équipage à bord de son bateau. Il va kidnapper Oural pour mener sa quête a bien.

On découvre un monde meurtri que ça soit en menant  a bien leur quête mais aussi pendant les cauchemars d'Oural. D'ailleurs, personnellement, ce sont les cauchemars d'Oural qui m'ont le plus touché. L'auteure a su toucher la ou ça fait mal ! N'importe qui est profondément touché par les récits...

Oural veut se rebeller contre Bengale. Mais très vite, il va apprendre à découvrir l'équipage et il va s'attacher à eux. Surtout, il va se rendre compte qu'il ne veut pas mourir mais vivre.
On apprends à découvrir les personnages au fil des pages, leur enfance, comment ils en sont arrivés là. Et surtout, la fameuse quête de Bengale.

Et il ne faut pas oublier Trellia. Une dauphine qui s'est liée d'amitié pour Oural depuis des années et qui le protège de ses comparses fantômes... Elle est adorable et on ne peut que l'apprécier par ce qu'elle a vécu.

En conclusion, un livre que j'ai adoré et que je recommanderais. L'univers est basée sur des faits réels et après l'auteure a su l’imprégner pour créer une histoire prenante et touchante. Les personnages sont touchants, même si par moment, on se demande pourquoi est-ce qu'ils tuent ce monde mais le dénouement arrive et on comprend tout.

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Scrineo pour cette magnifique découverte !

1 commentaire: